PAPDA

Plateforme Haïtienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif

   


Home

Souveraineté alimentaire


Depuis plus de huit années, la Plateforme Haïtienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif (PAPDA) qui est un regroupement d’organisations syndicales, de femmes, de paysans, travaille dans les domaines de la formation, de la sensibilisation en vue d’influencer les instances de décisions par le biais des analyses socio-économiques leur permettant de faire des choix en faveur des intérêts fondamentaux des couches populaires de la nation. Durant les huit dernières années, la PAPDA avait également procédé à la diffusion d’une masse d’information pertinente sur les luttes menées en Haïti, dans la caraïbe, l’Amérique Latine et le monde entier contre les politiques d’ajustement structurel et jeter les bases d’une alternative politique et économique. Tout cela, avec une méthodologie accordant la parole aux groupes de base dans leur lutte pour la réorientation des choix politiques, macro-économique et sectorielle. Ainsi, conformément à ses objectifs fondamentaux et, en dépit de certaines restrictions eu égard à ses propres moyens de fonctionnement, la PAPDA dans une stratégie de concertation avec les organisations partenaires, a donc toujours œuvré contre l’ajustement structurel et les politiques d’inspiration néolibérale et travaillé, dans la mesure de ses possibilités au processus de construction d’une authentique alternative populaire et démocratique.

La production agricole haïtienne ne suffit pas à nourrir la population et ne fournirait actuellement un peu plus que 44 % des besoins en calories alimentaires. Les causes fondamentales de ce problème ne datent pas d’hier. Il s’agit essentiellement d’un système d’exclusion sociale au profit d’une bour¬geoi¬sie de bord-de-mer, basé sur le modèle colonial que l’Etat haïtien n’a pas osé remettre en cause durant le XIXe siècle vu qu’il s’était engagé à payer des dédommagements aux anciens colons et que c’est la plus-value sur la production des denrées par les paysans qui représentait la principale source de rentrées pour faire face à cette obligation. Ce système inclut des facilités inégales d’accès à la propriété de la terre entre d’une part, les militaires et les politiciens d’une part et les paysans d’autres part, entre les hommes d’une part et les femmes d’autre part. Ces inégalités de chances se sont répercutées telles quelles dans le domaine de l’instruction. Ce système a amené la surexploitation des ressources naturelles, l’érosion des sols, une baisse de la productivité des terres et surtout, un mépris pour la profession d’agriculteur.

Cela rend la nation de plus en plus dépendante du commerce international pour un besoin essentiel et cela a un impact significatif sur le coût de la vie vu que l’économie du pays demeure encore dépendante essen¬tiel¬lement d’activités de services (offerts à travers des circuits informatisés) et de l’activité agricole mais que c’est une minorité de transactions effectuées dans ces secteurs qui vise la génération de devises.

Pire, depuis le début des années 80s, la politique macro-économique de l’Etat, dominée par l’idéologie néo-libérale, tend à accroître la tendance à "consommer étranger" et à négliger l’accès des couches défavorisées aux services sociaux de base et aux facilités d’investissement. Cela accroît les difficultés de survie de la paysannerie en butte à une compétition inégale avec des fermiers de pays industrialisés fortement subventionnés.

Le défi est de bâtir un sentiment de solidarité entre les consommateurs et les producteurs haïtiens tout en développant des filières qui soient porteuses pour le tissu social et pour l’écologie du pays et dans lesquelles les producteurs puissent être plus efficaces. Le défi est aussi d’arriver à influen¬cer favorablement les politiques macro-économiques à l’échelle nationale et internatio¬nale.

Depuis quelque quatre années, la PAPDA a retenu la sécurité alimentaire comme une des problématiques de référence pour évaluer la pertinence et la qualité des politiques mises en oeuvre aussi bien au niveau local que national ou international.

Dans le contexte actuel dominé par les mesures de libéralisation économique et financière néo-libérale tous azimuts au profits des grands groupes financiers et au détriment des droits des états dont les moyens de fonctionnement dépendent de l’appui de la communauté internationale, les valeurs citées plus haut sont menacées bien plus encore que du temps où le capitalisme interna¬tional comptait sur des régimes dictatoriaux dans les pays producteurs de matière première. Chez nous, par un processus de crises en chaîne dans tous les secteurs, les structures sociales en géné¬ral, les institutions de référence et les valeurs culturelles sont menacées d’ensevelissement.

Relevons enfin que, depuis le forum international tenu à la Havane en septembre 2001, la PAPDA s’est ralliée à l’objectif de souveraineté alimentaire plutôt que la sécurité alimen¬taire pour éviter l’ambiguïté d’un concept galvaudé au niveau des instances internationales promou¬vant la libéralisation commerciale et financière internationale.


Dernier ajout: jeudi 2 octobre 2014.

Fowóm Óganizasyon Peyizan yo sóti 3 pou rive 5 avril 2014 nan Dofouno Ti Rivyè Latibonit.

Posté le 24 mars 2014 par Franck Saint Jean

Nan ki kontèks fowóm sa a ap óganize. Menm jan ak mwa avril 2008, peyi a te boulvèse anpil nan lane 2012 ak 2013, te gen manifestasyon tout kote nan peyi a kont lavi chè, kont koripsyon, kont tantativ retou diktati, kont okipasyon MINUSTAH, pou travay, pou sèvis de baz. Enstitusyon dwa moun yo, oganizasyon peyizan yo, yon gwo pati nan près la te kritike jesyon politik, kont oldóp gouvènman an sou sistèm jistis la, kont desizyon ekonomik yo ki marye ak jesyon resous natirèl peyi a, elatriye. Tout mouvman sosyal (...)

El Vicepresidente de Cuba Miguel Díaz Canel visitó la FAO para recibir este reconocimiento de manos de Raúl Benítez, Representante Regional de la FAO para América Latina y el Caribe

Reconocen trabajo de Cuba en la lucha contra el hambre

Posté le 13 mars 2014 par PAPDA

Miguel Díaz-Canel Bermúdez, miembro del Buró Político del Comité Central del Partido Comunista y primer vicepresidente de los Consejos de Estado y de Ministros, recibió un reconocimiento de la Organización de las Naciones Unidas para la Alimentación y la Agricultura (FAO) por los logros de Cuba en la lucha contra el hambre. “Cuba, alentada por este reconocimiento, renueva su compromiso con su pueblo de seguir trabajando con ahínco, no sólo para garantizar la seguridad alimentaria de todos los cubanos, sino para (...)

Alerte à la déstructuration du marché du riz dans l’Artibonite

Posté le 10 mars 2014 par Camille Chalmers

Contexte
Le riz est un produit stratégique en Haïti. La consommation ne cesse d’augmenter à un rythme accéléré passant de 24 kg/an par personne en 1986, 42 kg en 2000 et 50 kg en 2012 avec % d’augmentation entre 2009 et 2013. Les emplois associés aux activités de production, d’usinage et de commercialisation sont également importants. La demande totale est estimée à 520.660 TM. Une proportion de75 à 80% de la production nationale vient de l’Artibonite qui fournit avec 22.000 has de surface emblavée 12% du riz (...)

L’exploitation étrangère est la cause des difficultés de Haïti selon la Brigade Dessalines

Posté le 16 janvier 2012 par

Comprendre le tremblement de terre pour mieux se protéger

Posté le 26 novembre 2010 par

Les paysans haïtiens veulent en finir avec le néolibéralisme

Posté le 23 septembre 2010 par PAPDA

Mobilisation contre le don mortel de Monsanto au Ministère de l’agriculture Haïtien

Posté le 2 juin 2010 par Ceco

Commentaires et recommandations sur le Programme Spécial d’Urgence et d’Appui à la Production Alimentaire

Posté le 26 mars 2010 par Franck Saint Jean

“Feeding Dependency, Starving Democracy” Revisited

Posté le 23 mars 2010 par PAPDA

A Future for Agriculture, A Future for Haiti

Posté le 6 mars 2010 par PAPDA

L’Observatoire PMA veut des mesures concrètes contre l’insécurité alimentaire

Posté le 17 novembre 2009 par PAPDA

Politiques et actions en vue d’éradiquer la faim et la malnutrition

Posté le 16 novembre 2009 par PAPDA

"Le gouvernement mène une politique anti-paysanne et contre la production agricole"

Posté le 21 octobre 2009 par Ceco

Deklarasyon KONAP nan Okazyon 17 Oktòb 2009

Posté le 20 octobre 2009 par PAPDA

Marche contre l’implantation du Jatropha

Posté le 20 octobre 2009 par Ceco

Fòk nou pwodwi plis Manje pou Ayiti ka Viv ak Diyite nan lane 2009 la

Posté le 6 janvier 2009 par PAPDA

Sòti 10 pou rive 12 desanm 2008, PAPDA ap òganize yon fowòm entèkominal (Jakmel Kay-Jakmel) sou anviwònman

Posté le 8 décembre 2008 par Franck Saint Jean

Comment sortir de la crise alimentaire ?

Posté le 28 juin 2008 par PAPDA

Souveraineté alimentaire en Haïti : Analyses, Défis et perspectives

Posté le 3 octobre 2007 par PAPDA

Interview de Joao Pedro Stedile (MST - Brésil) à Sélingué

Posté le 7 mars 2007 par PAPDA

Déclaration finale du FMSA de Sélingué (Mali)

Posté le 1er mars 2007 par PAPDA

La souveraineté alimentaire : une éthique, un autre modèle de vie et un choix politique

Posté le 22 février 2007 par PAPDA

Le Profit pour quelques uns ou l’alimentation pour tous ?

Posté le 11 août 2006 par PAPDA

Séminaires de formation sur les Accords Commerciaux Internationaux à l’intention des membres d’organisations de producteurs (trices) de la région du Nord et du Sud’Est du pays.

Posté le 28 juin 2006 par Franck Saint Jean

Cultivating poverty

Posté le 21 novembre 2005 par Administrateur

VETERIMED gagne le concours de la CEPAL et de la Fondation Kellogg !

Posté le 17 novembre 2005 par Administrateur

La souverainete alimentaire pour les femmes et les jeunes - campagne 1998-1999

Posté le 14 novembre 2005 par Administrateur (écrit le 1er janvier 1998)








 
 

Tous droits réservés © PAPDA 2005

URL ancien site (archives): www.rehred-haiti.net/membres/papda/ancien

Site réalisé par la PAPDA

Utilisation de SPIP, logiciel libre distribué sous license GPL

Hébergement chez Alternatives Canada


Enhance your browsing experience: Get Firefox