PAPDA

Plateforme Haïtienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif

   


Home - Intégration Alternative - Dette Externe

Déclaration finale de la deuxième Assemblée Globale de Jubilée Sud

28 septembre 2005, La Havane, Cuba

Posté le 17 novembre 2005 par Administrateur

Ecrit le 28 septembre 2005

En présence de représentants de 39 pays, Jubilée Sud a conclu son deuxième Sommet Sud - Sud et Assemblée Tricontinentale à La Havane, Cuba, qui a eu lieu du 25 au 28 de septembre 2005.

Rappelons dans cet occasion les rencontres historiques qui avaient lieu en 1985 à La Havane, qui ont contribué à la création d’un plus haut niveau de conscience globale sur la véritable nature du problème de la dette et ont renforcé en même temps la lutte de résistance contre le paiement d’une dette qui esclavage. Le président Fidel Castro avait rappelé que plusieurs participants avaient déclaré que la dette des pays du Sud a déjà été payée autant de fois et qu’elle n’avait aucun fondement moral, politique ou légal, et que, en tout cas, elle ne devait pas être payée.

Vingt ans après, Jubilée Sud se rencontre ici pour affirmer que nous, les peuples du Sud, sommes les véritables créanciers d’une dette massive écologique, morale, sociale, financière et historique, une dette qui s’est accumulée durant les derniers siècles, durant la longue histoire de colonisation qui continue aujourd’hui à s’accumuler en conséquence du pillage et de l’exploitation continus de nos ressources, de nos peuples, de notre travail et de nos économies. En particulier, nous dénonçons les guerres actuelles contre ces peuples qui luttent pour leur libération nationale et contre l’occupation. Le paiement de la dette entraîne une violation systématique des droits humains et provoque des emprisonnements, décès, disparitions et exile. Nous insistons à la nullité totale de la dette parce qu’elle est immorale et injuste : elle mine la souveraineté populaire et le droit de détermination de notre propre avenir.

Six années se sont passées depuis la fondation de notre Assemblée. Pendant la conclusion de la deuxième Assemblée nous avons pu constater une croissance considérable et une consolidation de notre réseau singulier avec base Sud et notre Mouvement pour l’élimination de la domination de la dette et pour assurer la reconnaissance et la restitution de la dette historique, sociale, financière et écologique que le Nord a contractée avec le Sud. Nous nous sommes réunies ici pour enrichir ces réalisations, pour évaluer de nouvelles possibilités et pour préparer nos plans d’action.

Depuis la conclusion de notre dernière Assemblée, nous avons été témoins d’un drame escalé du terrorisme néo-libéral qui adopte la forme d’agressions impérialistes, y compris l’invasion et l’occupation de nations souveraines, ainsi que d’une croissance de la militarisation dans de nombreuses parties du monde. En même temps il y a aussi eu, toutefois, une croissance dans le nombre et l’échelle des mouvements qui s’opposent à la guerre et à l’expansion du néo-libéralisme corporatif globalisé. Jubilée Sud sent la fierté de faire partie de la résistance globale et de jouer un rôle stratégique dans le Mouvement et de la Constitution du processus de formation du Forum Social Mondial. Nous voulons faire remarquer que ce sujet de la dette est d’une grande signification à l’agenda des mouvements au niveau mondial, et qu’il est reconnu chaque fois plus comme un sujet de droits humains, lié au processus de le "libre commerce" et à la militarisation qui est une composante des mêmes pratiques néo-libérales.

Les forces du mouvement et ses demandes ont forcé les créanciers appelés à se compromettre au sujet de la dette, de manière inadéquate. Un exemple est la proposition récente des gouvernements du G8 - pays généralement enrichis par le mécanisme frauduleux de la dette - qui offrent d’annuler une quantité minuscule de la dette exigée de manière collatérale pou une poignée de pays avec des conditions qui ne signifient rien de plus que le maintien du même système de domination. Ces initiatives sont une manifestation claire de la profondeur de la crise actuelle et de la nature trompeuse des multiples schémas pour alléger la dette, pour la réduction et les échanges offerts par les créanciers.

Nous alertons que ces mêmes initiatives entraînent le danger de cooptation des instances d’incidence formelle et de nos gouvernements, qui refusent de reconnaître et de révéler l’hypocrisie des G8 et de ses instruments comme le Fonds Monétaire International, mal appelé internationaux. Des initiatives comme HIPC, échanges, dette souveraine doivent être dénoncés comme mécanismes de tromperie et d’approfondissement qui perpétuent de nouveaux mécanismes pour maintenir la dette externe et interne.

Jubilée Sud affirme que le rôle et le mandat adopté par notre assemblée est de travailler et d’exiger le rejet inconditionnel et l’annulation des dettes externes de tous les pays du Sud.

En même temps nous exigeons la reconnaissance et la restitution de la dette morale, sociale, financière et écologique que le Nord a contractée avec le Sud.

Nous nous engageons à développer et approfondir notre mouvement, à défier et vaincre nos faiblesses, à assurer la présence active de Jubilée Sud dans les campagnes et dans les mouvements contre la globalisation impérialiste dans toutes ses formes et manifestations, y compris les guerres contre des nations souveraines, la privatisation, les bases militaires et la destruction de l’environnement. Nous dénoncerons aussi la participation des gouvernements du Sud en perpétuant les problèmes de la dette qui mettent en risque les biens de nos peuples que les gouvernements prétendent privatiser. Nous nous engageons de redoubler nos efforts pour changer les politiques des gouvernements du Sud qui doivent être dirigées à répudier les dettes externes. Nous voyons dans la réalisation des audits à la dette un pas fondamental dans la réalisation de nos objectifs.

Nous croîtrons sur les réalisations faites durant des années précédentes, nous fortifierons Jubilée Sud comme un mouvement qui donne une force et une voix aux peuples opprimés et exploités du monde qui défendent leurs cultures, également menacées par la dette et l’exploitation capitaliste. Tandis que nous faisons un appel aux peuples du Nord pour qu’ils continuent à développer leur appui à la demande pour la fin de la domination de la dette, resterons enracinés dans les mouvements régionaux et nationaux, dans les organisations du peuple en développant nos capacités établies dans le Sud pour l’analyse, le développement du consensus et l’articulation de nos positions sur la dette et sur d’autres sujets pareils. Nous ferons partie des efforts pour développer et articuler les alternatives des peuples contre l’ordre global néo-libéral et la guerre.

Dans ce contexte, Jubilée Sud est tenu de soutenir la souveraineté du peuple de Cuba et la fin de l’embargo cruel et illégal dirigé par le gouvernement des États-unis.

Nous enrichissons nos énergies à partir de la conclusion de cette assemblée à La Havane, qui est symbole et inspiration pour tous ceux qui combattons contre l’ordre néo-libéral oppressif. En exprimant notre solidarité avec Cuba nous exprimons aussi notre gratitude pour leur collaboration généreuse avec notre réunion et notre cause, fidèles à l’esprit et à la présence d’Ernesto Che Guevara, un esprit vivant dans notre lutte tricontinental et dans notre alliance contre l’impérialisme.

LA LUTTE CONTINUE

POUR UN MONDE LIBRE DE DETTE ET DOMINATION

NON AU PAIEMENT DE LA DETTE ILLÉGITIME

ANNULATION TOTALE ET INCONDITIONNELLE DE LA DETTE

NOUS, LES PEUPLES DU SUD, SOMMES LES ACCREDITEURS !



 

GENIAL discurso de Evo Morales sobre la verdadera deuda externa

Posté le 18 juillet 2013 par PAPDA

A qui profitera l’accord de libre-échange transatlantique ?

Posté le 1er juillet 2013 par PAPDA

Haïti-France : le Procès

Posté le 1er mars 2013 par

Brisons les chaînes de la dette !

Posté le 22 septembre 2011 par PAPDA

Appel Sol-Syntagma

Posté le 19 septembre 2011 par PAPDA

Crise : l’heure de vérité

Posté le 23 août 2011 par PAPDA

La France doit restituer à Haïti la rançon de l’indemnité

Posté le 23 septembre 2010 par PAPDA(écrit le 26 août 2010)

El Fondo Monetario Internacional no canceló la deuda de Haití

Posté le 16 août 2010 par PAPDA

L’information concernant la restitution de la dette de la France à Haiti est un canular, selon l’ambassade française à P-au-P

Posté le 15 juillet 2010 par PAPDA

Lettre ouverte au président français Nicolas Sarkozy

Posté le 17 juin 2010 par Camille ChalmersCeco

 

Quelle planification pour les 1.3 millions de déplacés ?

Posté le 7 décembre 2010

Déclaration de la Campagne "KABA GRANGOU" sur la conjoncture

Posté le 23 novembre 2010

Nòt pou lapres Kaba Grangou

Posté le 23 novembre 2010

Rejection of MINUSTAH

Posté le 28 octobre 2010

Comment Monsanto s’infiltre dans les pays du Sud (Source :Terra-eco)

Posté le 28 octobre 2010

Deklarasyon TK, Chandèl, MODEP

Posté le 18 mars 2008

Haïti, les Élections et la Démocratie

Posté le 8 octobre 2007

Haiti : Why is it necessary to relieve Haiti of its debt burden ?

Posté le 13 avril 2006

Haïti et la crise de la dette externe envers la France

Posté le 13 avril 2006

Pour une annulation IMMEDIATE de la dette envers la Banque Interaméricaine de Développement !

Posté le 8 mars 2006

 
 

Tous droits réservés © PAPDA 2005

URL ancien site (archives): www.rehred-haiti.net/membres/papda/ancien

Site réalisé par la PAPDA

Utilisation de SPIP, logiciel libre distribué sous license GPL

Hébergement chez Alternatives Canada


Enhance your browsing experience: Get Firefox