PAPDA

Plateforme Haïtienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif

   


Home - Solidarité internationale - Relations haïtiano-dominicaines

Le Monstre

Posté le 25 mai 2009 par PAPDA

La PAPDA vous invite à lire cette lettre de l’ancien ministre Raoul Peck aux presidents Preval et Fernandez

Par Raoul Peck

À la fin, nous nous souviendrons non des mots de nos ennemis, mais des silences de nos amis. Martin Luther King Jr.

Carlos Nerilus, un ressortissant haïtien, vivant en République a été décapité à la hache le 2 mai dernier en pleine rue dans le quartier populaire de Herrera par un individu du nom de Rusbert de Leon Lara, en présence d’une foule, comprenant enfants et adolescents, venue assister au crime prémédité. Cet acte qui se situe bien évidemment dans la continuité de tous les autres crimes restés sans sanctions légales et encore moins de sanction morale, démontre une fois de plus la détérioration des rapports humains en République Dominicaine, ainsi qu’entre les deux États.

Non, Monsieur le Président René Préval, ce crime n’est pas un « règlement de compte entre particuliers », ni une simple « affaire civile ». Non, Monsieur Fernandez, ce crime n’est pas un « incident entre individus ». Vous ne pouvez ignorer tous les deux la portée symbolique de cet acte public, « chaleureusement applaudi ». Si l’un et l’autre vous refusez de reconnaître le monstre qui montre ses crocs, vous niez vous-mêmes aux deux pays que vous représentez au plus haut niveau, leur place et leur dignité. L’un comme l’autre n’avez le droit de vous taire. L’un comme l’autre vous ne pouvez passer aux affaires courantes, sans sanctionner cet événement d’un AUTRE acte symbolique fort.

Des deux côtés de cette frontière douloureuse, les gens ne se sont pas trompés. Le silence des uns et la colère des autres en disent long. RIEN ne sera comme avant. Une étape mentale a été franchie. Cet acte n’est pas un aboutissement, c’est un ballon d’essai. Marquez cette date messieurs les Présidents. Ni l’un ni l’autre n’avez le droit de trouver de circonstance atténuante à ce geste dont nous sommes tous collectivement responsables. C’est cette responsabilité collective que vous ne voulez pas endosser. Cette responsabilité d’homme tout court.

Les stratégies de consolidation de pouvoir, le clientélisme, la langue de bois électoraliste, l’insensibilité , voire le cynisme légaliste, sont inacceptables dans un tel contexte. Dans 5 ans, 10 ans 50 ans, comme Trujillo, Balaguer, Duvalier, Cedras, Namphy et les autres avant vous, l’histoire se rappellera que vous vous êtes tus. Comme les complices silencieux, les témoins aveugles, les opportunistes politiques qui jalonnent l’histoire de nos deux peuples, on se rappellera votre silence retentissant. On se rappellera surtout que ces gestes de barbarie sont restés SANS conséquences. Ayons le courage politique d’aller au-delà des positions diplomatiques de circonstance ! La justice dominicaine devra bien sûr faire son travail, c’est la condition sine qua non même de toute discussion future.

La communauté haïtienne en République Dominicaine n’est pas seule ! Non seulement elle n’est pas seule, mais elle est nombreuse. Un jour, elle aussi demandera des comptes. Les petits Rusbert de Leon Lara n’y changeront rien. Je suis fier de mes compatriotes qui résistent à la bête immonde, travaillent, étudient, construisent en République Dominicaine, pour s’offrir une vie que leur propre pays ne pouvait leur offrir. Même si de manière perverse, ils sont parfois obligés de nier leur héritage encombrant. Je suis avec vous tous de tout cœur. Nous avons une grande nation, une nation malade, mais une nation qui a payé très cher le prix de sa liberté, de sa culture, de son autonomie politique. Et cette nation c’est la nôtre, on n’en a pas de rechange. De même nous sommes des voisins condamnés à vivre ENSEMBLE et non l’un contre l’autre.

En République Dominicaine, pour un Haïtien, crimes à répétition, arrestations et rapatriements forcés sont monnaie courante. De janvier à avril 2009, au moins 17 cas de ressortissants haïtiens assassinés ont été répertoriés. Les pires dérives sont possibles. La barbarie, une fois tolérée, ne connaît pas de limite. C’est aussi parce que la République Dominicaine n’a jamais été mise au banc des nations pour les massacres de Trujillo, qu’aujourd’hui, certains exaltés se sentent légitimés pour commettre les pires excès. Ceci est définitivement le signe de plus grandes dérives à venir.

Monsieur Fernandez, Monsieur Préval, agissez. Montrez de la grandeur. Trouvez, au moins sur ce point, votre place - votre bonne place - dans l’histoire de cette île ! Donnez l’exemple, soyez des hommes debout. Ne soyez pas avec les monstres.

Raoul Peck Ancien Ministre de la Culture de la République d’Haïti

Port-au-Prince 15 Mai 2009



 

Déclaration contre l’arrêt de la cour constitutionnelle Dominicaine

Posté le 14 mars 2014 par PAPDA

Les violences contre les immigrants haïtiens en République Dominicaine doivent cesser !

Posté le 17 février 2011 par PAPDA

Seminaire sur le commerce binational entre Haïti et la République Dominicaine

Posté le 11 janvier 2010 par Ceco

Nòt pwotestasyon kont deklarasyon prezidan dominiken an, Leonel Fernandez, fè sou Ayiti devan Palman fransè a

Posté le 7 décembre 2009 par PAPDA

Lettre ouverte aux autorités haïtiennes autour de la campagne haineuse perpetrée contre les Haïtiens/nes et leur pays en République Dominicaine

Posté le 22 octobre 2009 par PAPDA

Se pa dan k ap griyen

Posté le 20 mai 2009 par PAPDA

Deklarasyon Mouvman peyizan Ayisyen ak Dominiken

Posté le 4 septembre 2007 par PAPDA

Déclaration des Mouvements Paysans haïtiens et dominicains

Posté le 27 août 2007 par PAPDA

Sitiyasyon Dwa moun nan Fwontyè Ayiti ak Repiblik Dominikèn

Posté le 9 février 2006 par Administrateur

Le GARR et le SANT PON AYITI insistent sur l’arrêt du trafic de personnes à la frontière après le drame du 10 janvier 2006

Posté le 9 février 2006 par Administrateur

 

Démysthifier les Institutions de micro-finance

Posté le 8 septembre 2014

Mouvman patriyotik demokratik popilè (MPDP) yon nouvo zouti politik

Posté le 8 septembre 2014

Le gouvernement livre au capital impérialiste 83 % des ressources pétrolières appartenant au peuple mexicain

Posté le 5 septembre 2014

Courriers d’Haïti... Incendies et vases communiquants 22 août 2014

Posté le 28 août 2014

American Curios (La Jornada)

Posté le 26 août 2014

PROGRAMME ETASUNIEN DE DESTABILISATION CONTRE LES MEDECINS CUBAINS

Posté le 25 août 2014

Cuba, un modèle selon l’Organisation mondiale de la santé

Posté le 7 août 2014

IN DEFENSE OF PALESTINE

Posté le 7 août 2014

EN DEFENSA DE PALESTINA

Posté le 7 août 2014

Comment l’aide au développement se privatise au profit des grandes multinationales

Posté le 21 juillet 2014

 
 

Tous droits réservés © PAPDA 2005

URL ancien site (archives): www.rehred-haiti.net/membres/papda/ancien

Site réalisé par la PAPDA

Utilisation de SPIP, logiciel libre distribué sous license GPL

Hébergement chez Alternatives Canada


Enhance your browsing experience: Get Firefox