PAPDA

Plateforme Haïtienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif

   


Home - Intégration Alternative - Désoccupation / Démilitarisation

Chronologie de 186 ans d’agressions des USA contre les Peuples et contre la démocratie

Posté le 28 juillet 2008 par Camille Chalmers

A l’occasion du 28 Juillet 2008 qui ramène le 93ème anniversaire de la 1ère occupation militaire du sol national par les soldats US, la PAPDA vous invite à consulter cette chronologie partielle qui résume quelques-unes des nombreuses agressions armées perpétrées par les Etats-Unis D’Amérique contre les Peuples de l’Amérique Latine et des Caraïbes. Vous êtes également invités à participer à la Conférence-débats qui se déroulera le lundi 28 juillet 2008 à partir de 10h am à l’auditorium de l’École Normale Supérieure à Port-au-Prince.

Chronologie partielle des agressions de L’Oncle Sam contre les Peuples de l’Amérique Latine et de la Caraïbe 1823-2004

1823 : (2 décembre) Formulation de la doctrine Monroe : sous prétexte de lutter contre les ingérences européennes, Washington entend instaurer son hégémonie sur tout le continent.

1824 : Intervention des États-Unis à Puerto Rico.

1831 : Intervention en Argentine.

1846-1848 : Guerre entre le Mexique et les États-Unis qui s’emparent de la moitié du territoire mexicain soit : les Etats actuels de la Californie, du Nouveau-Mexique et de l’Arizona, ainsi qu’une partie de l’Utah, du Nevada et du Colorado.

1852-1853 : Les marines débarquent en Argentine et au Nicaragua, secoués par des troubles, pour y protéger les intérêts américains.

1854 : Un navire américain détruit la ville portuaire de San Juan del Norte (Greytown), au Nicaragua, en représailles à une offense faite au ministre-résident américain.

1855 : Les armées américaine et européenne interviennent en Uruguay pour protéger les intérêts des États-Unis..

1860 : Washington envoie des troupes en Colombie, où vient d’éclater une révolution.

1867 : Les marines occupent Managua et León, au Nicaragua.

1891 : Les troupes américaines affrontent les rebelles nationalistes au Chili et débarquent dans l’île de la Navase (Haïti) - revendiquée par les États-Unis - après le soulèvement de travailleurs noirs.

1894 : Occupation de Bluefields, au Nicaragua, après la prise du pouvoir du général « libéral » José Santos Zelaya, hostile aux Etats-Unis.

1896 : Les marines débarquent dans le port de Corinto, au Nicaragua, en proie à des troubles politiques.

1898 : Les États-Unis soutiennent la guerre d’indépendance des Cubains contre les Espagnols, auxquels ils déclarent la guerre après la destruction de l’USS Maine à La Havane. A l’issue du conflit, Madrid cède, entre autres, Puerto Rico à Washington. Les Américains mettent en place un gouvernement militaire d’occupation à Cuba.

1899 : Les troupes américaines et britanniques prennent le contrôle de San Juan del Norte et de Bluefields, au Nicaragua.

1902 : Les États-Unis évacuent Cuba. En vertu de l’amendement Platt, ils en conservent la tutelle ainsi qu’un droit d’intervention, et se voient octroyer Guantánamo et l’île de Bahia Honda.

1903 : Corollaire à la doctrine Monroe : le président Theodore Roosevelt octroie aux Etats-Unis le droit d’exercer « un pouvoir international de police ». Les marines occupent Puerto Cortés, au Honduras, et Saint-Domingue, en République dominicaine. Une « rébellion » protégée par l’US Navy déclare l’indépendance du Panamá (vis-à-vis de la Colombie).

1904 : Le Panamá concède aux Etats-Unis l’usage à perpétuité du canal.

1906 : Les États-Unis interviennent à Cuba à la suite de troubles consécutifs aux élections. Ils administreront l’île jusqu’en 1909.

1907 : Washington dépêche des troupes au Honduras pour protéger ses intérêts, menacés par la guerre qui oppose le Honduras au Nicaragua.

1908 : Les troupes américaines débarquent au Panamá afin de prévenir tout risque d’insurrection pendant les élections.

1909 : Les marines sont envoyés au Honduras, où règne une guerre civile, afin de protéger les compagnies bananières américaines. Des troupes sont aussi dépêchées au Nicaragua, où Zelaya est « démissionné ».

1911 : Les États-Unis interviennent de nouveau au Honduras.

1912 : Les marines débarquent à Cuba après une révolte des travailleurs du sucre. A l’appel du président Adolfo Diaz, les Etats-Unis installent également des troupes au Nicaragua. Elles se retireront en 1925.

1914 : L’armée américaine occupe plusieurs mois Veracruz, au Mexique, où la révolution a éclaté quatre ans auparavant.

1915 : (28 Juillet) Des troupes sont envoyées en Haïti, en état d’insurrection. Le pays est placé sous protectorat jusqu’en 1934.

1916 : Les États-Unis forment un gouvernement militaire en République dominicaine. L’occupation du pays prendra fin huit ans plus tard. Washington lance plusieurs offensives dans le nord du Mexique contre Pancho Villa.

1917 : Les marines interviennent à Cuba pour réprimer une insurrection populaire et garantir les exportations de sucre.

1918 : L’armée américaine occupe la province panaméenne de Chiriqui après des troubles consécutifs aux élections.

1919 : Après deux années de résistance héroïque contre l’occupation américaine à la tête d’une armée forte de plusieurs dizaines de milliers de paysans, dénommée Cacos, Charlemagne Péralte est abattu dans la nuit du 31 octobre 1919, à l’âge de 33 ans, par un officier américain grâce à la trahison de Jean Baptiste Conzé. Son corps, crucifié et exposé sur une porte, accompagnée du drapeau haïtien, sera montré sur la Place de la cathédrale du Cap-Haïtien et cette photo sera distribuée par les occupants afin de terroriser la population et démobiliser la résistance.

1919 : Washington envoie les marines au Honduras pour y assurer l’« ordre public » pendant les élections. Des troupes entrent également au Guatemala, où un conflit oppose les syndicats au gouvernement.

1920 (19 mai) : Assassinat de Benoit Batraville qui, après la mort de Charlemagne Péralte avait pris la tête du mouvement des Cacos. Cet assassinat met fin à la rébellion des Cacos.

1921 : Les forces américaines prennent position des deux côtés de l’isthme de Panamá après un différend frontalier entre le Panamá et le Costa Rica.

1924 : Des troupes débarquent au Honduras après une révolte populaire lors des élections.

1925 : Au Panamá, les marines répriment violemment la grève générale qui agite le pays.

1926 : Les troupes américaines occupent à nouveau le Nicaragua, qu’elles ont quitté un an auparavant, pour consolider le pouvoir de Diaz affaibli par l’agitation politique qui secoue le pays.

1927 : Les marines affrontent la guérilla de Cesar Augusto Sandino lors de la bataille d’Ocotal, au Nicaragua. Celui-ci les tiendra en échec jusqu’à leur départ, en 1933, et sera assassiné l’année suivante sur ordre du général Anastasio Somoza, soutenu par Washington.

1929 (6 Décembre) : Massacre de manifestants par des marines américains aux Cayes. En cette année 1929, alors que l’occupation américaine durait depuis près de 14 ans, des manifestations s’organisèrent un peu partout, bien souvent suivies ou précédées de grèves générales. A l’occasion de l’une de ces manifestations dans la troisième ville du pays, les marines américains ouvrirent le feu sur les manifestants faisant 12 morts et des dizaines de blessés. Ce massacre fut condamné internationalement, ce qui poussa le président Américain, Herbert Hoover, à mettre sur pied une commission d’enquête et de révision dirigée par W. Cameron Forbes, d’ou son nom de "Commission Forbes".

1932 : Des navires américains croisent au large du Salvador après un soulèvement communiste dans le pays.

1933 : Le président Franklin D. Roosevelt annonce qu’il veut substituer la politique du « bon voisinage » à celle du « gros bâton ».

1934 (21 août) : Les troupes américaines quittent Haïti. Le bicolore national flotte à nouveau sur les Casernes Dessalines d’où il avait été descendu en 1915.

1934 : Fin du protectorat américain sur Cuba.

1947 : Les États-Unis déploient des bombardiers B-29 après l’élection de Tomas Berreta à la présidence uruguayenne.

1950 : Les marines écrasent la rébellion en faveur de l’indépendance à Puerto Rico.

1954 : Des exilés guatémaltèques entraînés par la CIA au Honduras et au Nicaragua renversent le président progressiste du Guatemala, Jacobo Arbenz, accusé d’être un « agent de Moscou ». Le colonel Castillo Armas instaure une dictature militaire.

1958 : Les troupes américaines interviennent au Panamá après une mobilisation nationaliste.

1960 : Le président Dwight Eisenhower donne son approbation à l’étude d’un programme d’action clandestine contre Cuba. Le 19 octobre, Washington promulgue un embargo sur le commerce avec l’île.

1961 : Echec du débarquement de militants anticastristes, entraînés et équipés par les États-Unis, dans la baie des Cochons, à Cuba.

1962 : Le 25 janvier 1962, l’Organisation des Etats américains (OEA), « ministère des colonies de Washington », exclut Cuba. Toutes les relations commerciales, diplomatiques et aériennes entre l’île et les autres pays du continent (sauf le Mexique) sont interrompues. Éclatant le 14 octobre, la « crise des fusées » oppose La Havane et Moscou à Washington.

1964 :Les marines écrasent une révolte au Panamá en faveur de la restitution du canal. Encadrée par ses conseillers américains, l’armée colombienne attaque la « République indépendante » de Marquetalia, dont les combattants créeront ultérieurement les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC).

1965 : Au nom du « danger » communiste, les Etats-Unis envoient vingt mille soldats en République dominicaine pour réprimer une insurrection dirigée par une fraction de l’armée qui proteste contre le renversement de Juan Bosch.

1966 : Les « bérets verts » interviennent contre les rebelles au Guatemala.

1967 : Ernesto Che Guevara est tué par l’armée bolivienne, qu’épaulent les États-Unis.

1973 : Le président chilien Salvador Allende trouve la mort lors du coup d’état mené par le général Augusto Pinochet, aidé militairement par Washington.

1980-1992 : Les États-Unis offrent un soutien militaire au gouvernement salvadorien, en lutte armée avec la guérilla du Front Farabundo Marti de libération nationale (FMLN).

1983 : Les marines débarquent dans l’île de Grenade après la prise du pouvoir par le général procubain Hudson Austin.

1984 : Les forces américaines minent les eaux de plusieurs ports du Nicaragua, dirigé depuis 1979 par les sandinistes, qui se préparent à organiser les premières élections générales pluralistes et qu’ils remporteront peu après avec 66 % des voix.

1986 : Les États-Unis sont condamnés pour « usage illégal de la force » au Nicaragua par la Cour internationale de justice de La Haye. Scandale de l’« Irangate » : vente illégale d’armes à l’Iran pour financer les contras (groupes contre-révolutionnaires nicaraguayens).

1989 : Les troupes américaines envahissent le Panamá et chassent le général Manuel Noriega du pouvoir au terme d’une semaine de combats.

1992 : La loi Torricelli renforce le blocus de Cuba.

1994 : Les États-Unis interviennent militairement en Haïti avec 20.000 marines sous le chapeau d’une Mission des Nations Unies, afin de rétablir à la tête du pays le président Jean-Bertrand Aristide, renversé en 1991.

1996 : La loi Helms-Burton durcit notamment les sanctions à l’égard des pays commerçant avec Cuba.

2002 : Washington participe en sous-main au coup d’état tenté, le 11 avril, contre le président vénézuélien Hugo Chávez.

2004 : Les États-Unis, aidés par la France, démettent le président Aristide de ses fonctions et occupent Haïti.



 

Note de presse de la PAPDA sur la MINUSTAH et les déclarations de Mme Sandra HONORÉ

Posté le 19 septembre 2014 par Ricot Jean Pierre

Ayiti, 99 lane aprè, fòs okipasyon an toujou la. Ayisyen patriyòt an n ranmase fòs nou pou n reprann dwa granmoun peyi a.

Posté le 28 juillet 2014 par

Deklarasyon nan okazyon Dizan (10 lane) prezans MINISTA nan peyi a

Posté le 9 juin 2014 par PAPDA

Les troupes de la MINUSTAH hors d’Haïti ! 2004-2014 : 10 ans Ça suffit !

Posté le 9 juin 2014 par PAPDA

NAN OKAZYON JOUNEN LATINOAMERIKEN LIBÈTE LAPRÈS, 7 JEN 2014, PATI KAN PÈP LA MANDE POU CONATEL REVOKE LISANS RADYO MINUSTAH FM

Posté le 9 juin 2014 par PAPDA

Declaración Rio de Janiero

Posté le 26 octobre 2013 par

la pire crainte de l’Occident

Posté le 18 juillet 2013 par PAPDA

Un balance nefasto

Posté le 3 juin 2013 par

Carta abierta al Gobierno de Chile para la retirada de sus tropas a la MINUSTAH

Posté le 3 juin 2013 par PAPDA

DE LA MINUSTAH DE HAITÍ.

Posté le 3 juin 2013 par PAPDA

 

La nécessité d’augmenter le salaire minimum à 500 gourdes

Posté le 30 avril 2014

Mort de Norman Girvan : Une perte cruelle pour Haïti et la Caraïbe

Posté le 14 avril 2014

Déclaration de solidarité des organisations haïtiennes avec la Révolution Bolivarienne

Posté le 9 avril 2014

Pozisyon SOFA sou akò 14 mas 2014 ki soti nan dyalòg politik ak enstitisyonèl la

Posté le 24 mars 2014

Alerte à la déstructuration du marché du riz dans l’Artibonite

Posté le 10 mars 2014

PAPDA mande solidarite ak batay KOSIT ap mennen nan SONAPI

Posté le 30 janvier 2014

Le dialogue politique et institutionnel sous l’égide du clergé catholique

Posté le 30 janvier 2014

210 lane depi gran jeneral lame revolisyonè yo deklare Ayiti endepandan

Posté le 8 janvier 2014

A propos de l’arrêt de la Cour Suprême de la République Dominicaine

Posté le 8 janvier 2014

YON GWO KOUT RÈL SOLIDARITE NASYONAL /ENTENASYONAL AK TRAVAYÈ/TRAVAYÈZ AYISYEN K AP VIV DOMINIKANI, LETA DOMINIKEN WETE TOUT DWA YO

Posté le 8 janvier 2014

 
 

Tous droits réservés © PAPDA 2005

URL ancien site (archives): www.rehred-haiti.net/membres/papda/ancien

Site réalisé par la PAPDA

Utilisation de SPIP, logiciel libre distribué sous license GPL

Hébergement chez Alternatives Canada


Enhance your browsing experience: Get Firefox