PAPDA

Plateforme Haïtienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif

   


Home - Démocratie participative - Réflexions critiques

Document du Forum thématique du 7 au 9 août 2008 à Aquin : Jeunesse haïtienne, défis socio-politico-culturels : perspectives

Jeunesse haitienne, défis socio-politico-culturels : perspectives

Posté le 18 juin 2008 par PAPDA

Comme nous l’exprimons tout au cours de ce texte, le public cible est constitué par des jeunes, en particulier nous accordons la priorité à une représentativité de 60% de femmes. Ce Forum est une occasion appropriée pour la population d’Aquin et les jeunes en particulier de se rassembler et d’associer leurs forces dans un mouvement de solidarité en vue de construire un avenir meilleur. Après la réalisation du forum, nous nous attendons à des impacts positifs dans la région d’Aquin.

Groupe de Solidarité avec les Aquinois (GSA)

I- Contexte de la réalisation du Forum

La société haïtienne traverse aujourd’hui un moment crucial au cours de son long cheminement historique. Le niveau économique et social ne cesse de se dégrader et l’accélération de la cherté de la vie est inquiétante au point de donner lieu à de grandes manifestations contre la faim au niveau national.

Les services sociaux de base, à savoir l’eau potable, l’électricité, l’assainissement sont manquants ou tout simplement absents dans diverses régions du pays. La population haïtienne n’a pas accès à l’éducation au sens où plus de cinq cent mille enfants en âge d’être scolarisés ne peuvent pas aller à l’école.

Il s’agit d’une situation marquée par un degré d’appauvrissement larvé qui imprègne le niveau de vie de la population et qui s’inscrit de manière répétée dans les préoccupations des jeunes qui demandent avec insistance de nouveaux rapports et de nouvelles perspectives en vue de la construction d’une Haïti capable de répondre aux besoins de leurs fils et filles. Les jeunes haïtiens sont pensifs de l’avenir et ne voient pas clair le chemin à prendre surtout quand ils font le bilan de ce que le pays a connu et vit encore sur le plan socio-politico-culturel.

Nous vivons dans une société inégalitaire et qui traite les personnes, les jeunes, surtout ceux issus des milieux défavorisés comme des laissés pour compte. La question de l’accès à l’éducation dans notre pays est un problème qui affecte de manière fondamentale notre jeunesse et qui va en crescendo quand on regarde la situation de près. En Haïti, il n’existe qu’une Université d’Etat, d’ailleurs basée à Port-au prince, et quelques facultés publiques pour accueillir des jeunes fraichement sortis du baccalauréat. La capacité d’accueil de l’université d’Etat d’ Haïti (UEH) est autour de quinze mille personnes, alors l’on constate une accumulation accélérée de jeunes qui espèrent passer des concours d’entrée depuis des années.

On peut poser le problème que confrontent les jeunes dans n’ importe quel domaine de la vie sociale et économique du pays et l’analyse parviendra du pareil au même en pointant un état de fait, placé sous le signe de la vulnérabilité juvénile et de l’incapacité de nos dirigeants à répondre aux demandes. Le chômage frappe avec fracas les jeunes haïtiens, ils sont dans l’impossibilité de pouvoir répondre à un certain nombre de besoins de base dont ils sont en quête de satisfaction.

Aujourd’hui, Haïti est le pays le plus vulnérable de tout l’hémisphère. Les indicateurs de pauvreté indiquent sans ambages que les niveaux de précarités sont plus accrus en milieu rural qu’en milieu urbain. Ce qui laisse croire que les jeunes en milieu rural ; sans vouloir exclure la pauvreté de ceux des milieux urbains, représentent la couche juvénile la plus touchée au niveau du pays.

Au travers de ce nœud de difficultés et d’obstacles, il demeure fondamental de tenir compte des questions culturelles, dans le cadre des impacts d’un certain rejet de la culture locale au profit des valeurs qui ne correspondent pas à notre réalité. Les jeunes haïtiens d’aujourd’hui plus que jamais sont en proie à des phénomènes culturels qui, dans certains cas, sont de nature à entraver l’épanouissement des valeurs et des aspirations circonscrites à l’intérieur des cultures locales. De cela, il faut poser tout de même les problèmes des jeunes dans une dimension tout aussi culturelle que politique ou économique.

Dans le cadre de ce constat, ce forum thématique se propose de réunir aux fins de discussions, de débats et de perspectives cent cinquante jeunes. Ils pourront prendre des positions et défendre des points de vue autour de grands défis qui pèsent sur l’avenir du pays, et particulièrement sur celui des jeunes venus de la ville d’Aquin et des sections communales. Ce cadre permettra des échanges et des partages à travers des ateliers et des plénières qui regrouperont un public juvénile varié.

II- Présentation du Groupe de Solidarité avec les Aquinois (GSA) : Instance d’organisations du Forum en partenariat avec d’autres groupes à Aquin.

Composé de huit membres et fondé en mars 2003, le « Groupe Solidarité avec les Aquinois e.V. (GSA) » est une petite association à caractère non lucratif. Son siège se trouve à Stuttgart, en République Fédérale d’Allemagne. Elle est inscrite au registre des associations du Tribunal cantonal de cette même ville. L‘association poursuit de façon exclusive et directe des buts d‘utilité publique, conformément aux directives de la section du code fiscal allemand sur les « projets susceptibles de bénéficier d‘exonération ». Ses ressources ne peuvent être utilisées que pour la réalisation des objectifs fixés dans sa charte. Les membres ne tirent aucun profit des biens de l’association. Le GSA est aussi reconnu et enregistré en Haiti au No. STC. - 04583 et a trois membres qui gèrent les projets sur place.

Conscient des différents problèmes auxquels est confronté Haiti, un des pays les plus pauvres du monde, le GSA a jugé important d’aider à l’encadrement des jeunes aquinois et de travailler dans les domaines éducatif, culturel et sportif.

L‘objectif de l‘association est :

-  d’apporter un soutien financier aux enfants de la ville d’Aquin (Haiti) en vue de leur scolarisation. Le GSA s‘engage aux côtés des familles démunies, les aide dans leur effort personnel de telle sorte qu’elles puissent prendre en main leur propre avenir ainsi que celui de leurs enfants ;

-  d’encourager et soutenir des projets à caractère sportif et culturel (football, théâtre, musique etc.) dans les écoles à Aquin ;

-  de regrouper les jeunes aquinois (programme extra-scolaire) autour d’animations sportives, culturelles et de loisirs contribuant à développer l’échange, la solidarité, la convivialité, l’esprit d’équipe et le respect ;

-  de mobiliser des aquinois à l’étranger en vue de s’engager dans des projets sociaux et de développement durable à Aquin.

Nos réalisations :

-  Dans le cadre du projet de mobilisation de la diaspora aquinoise lancé par le GSA nous avons financé un documentaire sur Aquin, intitulé : « AKEN PAM NAN ». Au cours de deux grands rassemblements organisés par le GSA à New York et Montréal en mai 2003, ce film a été présenté par la réalisatrice qui est aussi présidente du GSA, aussi la présentation est suivie d’un débat sur Aquin. Après ces mobilisations, des associations aquinoises sont fondées, citons entre autres : « Solidarité Aquin » de Montréal, « Aquin Development » de New-York, Fondation Aquin Solidarité (FAS) de Port-au-Prince

-  Grâce à nos aides financières et dans le cadre de notre programme d’éducation, un certain nombre d’enfants ont pu prendre le chemin de l’école depuis l’année scolaire 2004. Ce soutien comprend non seulement le paiement des frais de scolarisation mais, assure aussi, la prise en charge des frais médicaux et d’un repas chaud.

-  Nous avons fait des dons en matériel sportif à l’équipe régionale de football ASPDIF d’Aquin d’une valeur de 1.500,00 dollars US.

-  Par le biais de l’ONG haitienne PRODEVA le GSA a financé la construction d’une maison pour une famille de sept (7) membres à Ennery (commune des Gonaives), victime de l’inondation causée par l’ouragan « Jeanne » en septembre 2004. Le coût s’élève à 2.190,25 dollars US.

-  En automne 2005 la (CEFA ) « Centre d’Encadrement Féminin d’Aquin » est fondée par le GSA.

-  Dans le cadre de notre programme d’éducation : le GSA de concert avec la CEFA a lancé en été 2007 la première phase d’un petit projet intitulé : Éducation Sexuelle des Jeunes. Nous avons organisé une dizaine d’ateliers de formations ; environ une centaine de jeunes en ont bénéficié. Ces ateliers visant à prévenir les jeunes aquinois contre les dangers des IST / VIH-SIDA, et de grossesse précoce.

-  La deuxième phase du projet est en préparation. Cette année 2008, le GSA va renforcer la connaissance de ces 100 jeunes pairs-éducateurs ; sept autres ateliers sont prévus en cette circonstance. Nous allons organiser un forum á l’intention de 150 jeunes aquinois.

-  La troisième et dernière est prévue en 2009 ; une grande campagne anti IST, VIH/SIDA et grossesse précoce va avoir lieu dans la Cité Julien Raymond et les dix sections communales par ces pairs éducateurs.

Le GSA a pu financer ces petits projets grâce à une petite ONG allemande, aux dons de personnes individuelles, et de groupes qui nous font confiance et apprécient notre travail.

III- État des lieux d’Aquin

Informations générales :

La commune d’Aquin relève du département du Sud d’Haiti. Elle est située à environ 138 kms de Port-au-Prince, la capitale d’Haiti. La population de la Cité Julien Raymond et ses dix sections communales s’élèvent aujourd’hui à environ dix mille habitants.

Situation actuelle :

Plus de 60% de la population vit de la pêche, l’activité la plus importante de cette ville côtière. Les cultures agricoles comme le maïs, le sorgho, et le millet arrivent en seconde position.

Sur le plan éducatif et culturel, la situation de la population n’est pas différente de celle du reste du pays ; la majorité des enfants, et surtout les petites filles, ne sont pas scolarisées. Il n’existe aucun centre culturel ou sportif ni de salle de cinéma, il y a une absence quasi totale d’activités de loisir, très peu de jeunes pratiquent le sport (football).

Sur le plan sanitaire, les centres de santé sont peu nombreux et les soins très limités. Les plus touchés et les plus vulnérables sont les enfants qui n’ont pas accès aux soins. L’éducation sexuelle des jeunes est inexistante. Beaucoup de jeunes filles tombent enceintes. Certaines se font avorter dans de mauvaises conditions, sans suivi médical.

Sur le plan social la Cité Julien Raymond vit une montée de la délinquance juvénile inquiétante qui se manifeste par la consommation excessive de l’acool, sans oublier , certain d’entre eux sous l’influence des valeurs culturelles véhiculées par une tendance liée a la délinquance arrivent à prendre de la drogue. D’autre part il existe un phénomène tout à fait nouveau beaucoup de jeunes ne s’intéressent plus à l’éducation, ils préfèrent trainer dans la rue que d’aller à l’école.

IV- De l’aire d’invitation et de la représentativité des jeunes aquinois

Dans le cadre des contacts entretenus avec des organisations locales pour l’invitation, nous allons étendre les invitations sur la région d’Aquin en incluant les dix sections communales. A titre indicatif, nous pouvons citer :

-  La section communale de Macéan
-  La section communale de Bellevue
-  La Section communale de la Colline
-  La section communale de Fonds des Blancs
-  La section communale des Flamands
-  La section communale de Marre-à-Coiffe

V- les objectifs du Forum

5.1 Objectif général

Le Forum vise à Promouvoir un esprit collectif et participatif pour l’amélioration des conditions de vie de la jeunesse aquinoise, en mobilisant des ressources propres et disponibles.

5.2 Des objectifs spécifiques

-  Donner la parole aux jeunes aquinois par rapport aux grandes questions de société ; celles qui concernent l’éducation, la santé, la culture, l’environnement et la décentralisation au niveau de la région ;

-  Déboucher sur un suivi qui permettra aux jeunes des différentes sections communales de se rencontrer plus fréquemment et de discuter sur les préoccupations régionales actuelles et proposer des solutions ;

-  Développer un réseau de soutien et de solidarité pour un développement durable et adapté aux spécificités de la région ;

-  Promouvoir et renforcer la participation active de la femme au développement ;

-  Nouer des relations d’échange entre les dynamiques rurales et urbaines dans une perspective durable ;

-  Créer un leadership au niveau de la jeunesse aquinoise.

VI- Du public cible

Comme nous l’exprimons tout au cours de ce texte, le public cible est constitué par des jeunes, en particulier nous accordons la priorité à une représentativité de 60% de femmes. Il ne s’agit pas précisément de limiter l’accès par rapport à l’âge en tant que variable, mais nous pensons important de fixer l’intervalle entre 15 et 30 ans. Un tel découpage n’est pas systématiquement exclusif, et n’est pas à plus forte raison discriminatoire. Il s’agit simplement d’un choix effectué en vertu de nos attentes par rapport aux invitations.

VII- Du thème choisi

Le thème retenu est : destiné à donner l’opportunité de poser tout un ensemble de problèmes en vertu des sujets qui en découlent. C’est pourquoi nous avons porté notre choix sur :

-  Jeunesse haitienne, défis socio-politico-culturels : perspectives

VIII- Du déroulement des ateliers : méthodologie, thématique et sujets

Etant donné que nous nous attendons à un public de cent cinquante jeunes, hormis les autres invités, y compris les conférenciers et les animateurs qui aideront à la réalisation des activités, nous calculons que le nombre des ateliers sera autour de dix à raison de quinze personnes par groupe de travail, ce qui sera à la limite pour les interactions, car c’est déjà élevé.

Pour la méthodologie, elle sera participative et inclura une démarche de concertation autour des sujets dans le cadre des capacitations et du partage. Les jeunes se réuniront en ateliers sur une base de représentativité hétérogène en se référant à la présence des sections communales. Les jeunes auront la possibilité de discuter intensivement entre eux et seront assistés par des animateurs compétents qui les aideront á s’orienter et soulever les débats. Soulignons également, dans certains cas que des sujets seront traités et introduits par des conférenciers.

Les sujets proposés sont les suivants.

-  Le système éducatif haïtien et l’attente des jeunes

-  Les jeunes aquinois face aux problèmes spécifiques de la région.

-  Agriculture et développement local : le cas de la région d’Aquin

-  Décentralisation et développement local : le cas de la région d’Aquin

Les institutions, organisations, et personnalités prévues(à contacter) dans le cadre de l’animation des conférences sont les suivants :

  1. Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle
  2. Ministère de la Jeunesse et de sport
  3. Solidarité des Femmes Haïtiennes
  4. Mirtha Gilbert,
  5. Yves Dorestal, Doyen de la Faculté d’Ethnologie de l’Université d’Etat
  6. Plateforme Haïtienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif (PAPDA)
  7. Kenty Coulanges
  8. Roland Bélizaire, Professeur de l’Université d’Haïti
  9. Michèle Pierre Louis, Directrice de la Fokal
  10. Organisations jeunes Aquin
  11. Maire d’Aquin
  12. Dr. Danielle Comeau

IX- Des résultats escomptés

Ce Forum est une occasion appropriée pour la population d’Aquin et les jeunes en particulier de se rassembler et d’associer leurs forces dans un mouvement de solidarité en vue de construire un avenir meilleur.Après la réalisation du forum, nous nous attendons à des impacts positifs dans la région d’Aquin. Notre attente se manifeste de la manière suivante :

-  Les jeunes manifesteront plus d’engouement dans les affaires de la région et vont s’impliquer davantage

-  Promotion du développement local

-  Réduction clivage “moun andeyò ak moun lavil”

-  Intégration et valorisation des jeunes

-  Confiance en soi

-  Contribuer aux changements de mentalité

-  Les résultats des thématiques du forum seront commentés dans la presse locale et sur l’internet

X. L’organisation et logistique

Coordination

Sur l’autorité de la coordonatrice, responsable de l’organisation dénommée Groupe de Solidarité avec les Aquinois (GSA), une équipe composée de jeunes aquinois est constituée pour la préparation, réalisation et le suivi du projet. Cette équipe sera secondée et accompagnée par une petite cellule de la PAPDA expérimentée à la réalisation de ce type d’activité.

Pour organiser et assurer la réussite du forum un comité de 15 membres de diverses organisations a été formé et celui-ci va se diviser en plusieurs sous-comités. Une première rencontre entre la coordonatrice du forum, et le Maire de la Ville d’Aquin monsieur Montélus a déjà eu lieu. Il a encouragé une initiative comme celle-ci et a confirmé au GSA son entière collaboration.

Lieu

L’événement va se produire dans les locaux de l’école des Soeurs de la Charité de Saint Louis d’Aquin. Ce local ouvert et récréant est situé dans l’enceinte même de la commune. Soutenant ce projet hors du commun, les sœurs de la Charité de Saint Louis d’Aquin mettent leur local au service du GSA avant, pendant et après le déroulement du forum. Du fait que la région en question est privée d’infrastructures appropriées à l’événement, des tentes seront recherchées pour la tenue des plénières et des travaux en atelier. Des aménagements doivent être prévus afin de répondre aux conditions appropriées.

Hébergement

Les invités provenant des sections communales seront accueillis dans des familles et dans des écoles avoisinantes.

Transport

L’Equipe exécutive du forum prendra en charge les frais de transport des invités venant des endroits assez éloignés des communes à 75 % des tarifs fixés par l’Etat. On doit envisager la disponibilité d’une voiture tout terrain 4x 4 pour les besoins nécessaires.

Alimentation des participants

Un groupe de personnes recrutées à partir de la dynamique organisationnelle existante dans la région, sous forme de participation communautaire à ce forum, prépare les aliments. Ce groupe donnera la priorité aux achats des produits locaux frais.

Matériels de support

L’équipe exécutive se charge de trouver des matériels de support comme rétroprojecteur, télévision, film et d’élaborer un kit de documents et matériels pour chaque participant. Ce matériel doit être prêt deux jours avant l’ouverture du forum.

XI-. Elaboration du rapport et diffusion

La production du rapport est sous la responsabilité de l’équipe exécutive. Cette dernière confiera cette charge à une personne ressource faisant partie de l’équipe. Le rapport comprend : le travail des conférenciers, les résolutions issues des ateliers thématiques et les perspectives. Quinze jours après l’événement, un premier draft doit être soumis à la coordonnatrice de l’équipe du GSA. Le rapport final doit être prêt en six semaines.



 

Conférence-débat sur le Droit à la terre et la souveraineté alimentaire en Haïti, Mardi 31 Mai 2016, FANNY VILLA, 8h30-3h30

Posté le 20 mai 2016 par Ricot Jean Pierre

Courriers d’Haïti... Incendies et vases communiquants 22 août 2014

Posté le 28 août 2014 par PAPDA

PROGRAMME ETASUNIEN DE DESTABILISATION CONTRE LES MEDECINS CUBAINS

Posté le 25 août 2014 par PAPDA

Carta abierta sobre Cuba

Posté le 24 juin 2014 par PAPDA

Les organisations de la société civile réclament un Conseil électoral équilibré et le vote des amendements à la loi électorale

Posté le 23 mai 2014 par PAPDA

Déclaration de solidarité des organisations haïtiennes avec la Révolution Bolivarienne

Posté le 9 avril 2014 par Camille Chalmers

27 ans après, acquis et limites sur fond d’amendement

Posté le 1er avril 2014 par PAPDA

Deklarasyon Inisyativ MPDP nan okazyon 28 lane anivèsè 7 fevriye a

Posté le 3 mars 2014 par PAPDA

25 vérités sur les manifestations au Venezuela

Posté le 28 février 2014 par PAPDA

D’une tente à une chambre, rien n’a vraiment changé

Posté le 6 février 2014 par PAPDA

 

Démysthifier les Institutions de micro-finance

Posté le 8 septembre 2014

Mouvman patriyotik demokratik popilè (MPDP) yon nouvo zouti politik

Posté le 8 septembre 2014

Le gouvernement livre au capital impérialiste 83 % des ressources pétrolières appartenant au peuple mexicain

Posté le 5 septembre 2014

Courriers d’Haïti... Incendies et vases communiquants 22 août 2014

Posté le 28 août 2014

American Curios (La Jornada)

Posté le 26 août 2014

PROGRAMME ETASUNIEN DE DESTABILISATION CONTRE LES MEDECINS CUBAINS

Posté le 25 août 2014

Cuba, un modèle selon l’Organisation mondiale de la santé

Posté le 7 août 2014

IN DEFENSE OF PALESTINE

Posté le 7 août 2014

EN DEFENSA DE PALESTINA

Posté le 7 août 2014

Comment l’aide au développement se privatise au profit des grandes multinationales

Posté le 21 juillet 2014

 
 

Tous droits réservés © PAPDA 2005

URL ancien site (archives): www.rehred-haiti.net/membres/papda/ancien

Site réalisé par la PAPDA

Utilisation de SPIP, logiciel libre distribué sous license GPL

Hébergement chez Alternatives Canada


Enhance your browsing experience: Get Firefox