PAPDA

Plateforme Haïtienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif

   


Home - Souveraineté alimentaire

Interview de Joao Pedro Stedile (MST - Brésil) à Sélingué

Les aliments ne peuvent être considérés comme une marchandise...

Posté le 7 mars 2007 par PAPDA

La PAPDA vous invite à lire cette courte entrevue accordée par Joao Pedro Sedile, dirigeant du Mouvement Paysans sans terre (MST) du Brésil pendant son séjour à Sélingué pour participer à cet important forum mondial pour la défense de la souveraineté alimentaire des Peuples

Nyéléni 2007

L’OMC, le FMI, la Banque Mondiale et toutes ces merdes internationales ne représentent pas les intérêts des peuples

Couverture par Radio Mundo Real depuis Selingué lundi 26 février 2007 par maitreuweb

Selingué, 24 février - Joao Pedro Stédile est un des principaux dirigeants du Mouvement des travailleurs ruraux Sans Terre du Brésil (MST) et une personne de référence en matière de lutte paysanne internationale. Présent à Selingué, la localité rurale de l’intérieur du Mali qui accueille le Forum Mondial pour la Souveraineté Alimentaire, Joao Pedro est un participant comme un autre, parmi les plus de 600 délégués venus de 118 pays. Avec le franc parler et l’humanité qui le caractérisent, Stédile a été chargé de présenter les apports du MST et des mouvements brésiliens qui font partie la Vía Campesina pour le plan d’action ainsi que le document final qui sera rédigé à l’issue des débats de Nyeleni 2007.

« Je crois qu’il y a une définition que nous devons intégrer comme principe de notre lutte : les aliments ne peuvent être considérés comme une marchandise... les aliments doivent être un droit de toutes les personnes » a déclaré Stédile en plénière du groupe thématique sur les questions d’agriculture et négociations commerciales internationales.

Stédile a souligné que la seconde définition stratégique doit être « la lutte contre la privatisation de l’eau, car il s’agit d’un bien naturel qui ne peut être la propriété privée de personne ».

C’est pourquoi on peut s’attendre à ce que les mouvements paysans et les mouvements de résistance à la privatisation de l’eau, partout dans le monde, commencent à coordonner leurs luttes respectives en une définition commune que Stédile a appelé « la critique idéologique du capitalisme, nous devons remettre en cause le fait que tout puisse être considéré comme une marchandise ou un objet à but lucratif comme le fait le système capitaliste ».

Concernant le commerce agricole international, Stédile a précisé que « nous ne sommes pas opposés au commerce des produits agricoles, mais il ne doit pas être basé sur le profit sinon sur les besoins des peuples ». Et c’est en ce sens qu’il a affirmé que la lutte paysanne contre les négociations de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) doit également tenir compte du fait que « les entreprises transnationales et les gouvernements impérialistes dominent l’Organisation des Nations Unies ».

« L’OMC, le FMI, la Banque Mondiale et toutes ces merdes internationales ne représentent pas les intérêts des peuples. Nous devons lutter pour un nouvel ordre mondial » a souligné le dirigent paysan brésilien.

Finalement, Joao Pedro a dénoncé l’augmentation dramatique des biocombustibles. « Le capital veut prendre la nourriture des peuples pour la mettre dans les véhicules, dans les voitures des bourgeoisies du nord. Nous devons lutter contre cette tendance mais depuis la racine, qui est que le monde entier doit changer son modèle énergétique de transport. Nous devons nous opposer au transport individuel et lutter pour le transport collectif ».

*Traduction Cathy ARNAUD*



 

Fowóm Óganizasyon Peyizan yo sóti 3 pou rive 5 avril 2014 nan Dofouno Ti Rivyè Latibonit.

Posté le 24 mars 2014 par Franck Saint Jean

Reconocen trabajo de Cuba en la lucha contra el hambre

Posté le 13 mars 2014 par PAPDA

Alerte à la déstructuration du marché du riz dans l’Artibonite

Posté le 10 mars 2014 par Camille Chalmers

L’exploitation étrangère est la cause des difficultés de Haïti selon la Brigade Dessalines

Posté le 16 janvier 2012 par

Comprendre le tremblement de terre pour mieux se protéger

Posté le 26 novembre 2010 par

Les paysans haïtiens veulent en finir avec le néolibéralisme

Posté le 23 septembre 2010 par PAPDA

Mobilisation contre le don mortel de Monsanto au Ministère de l’agriculture Haïtien

Posté le 2 juin 2010 par Ceco

Commentaires et recommandations sur le Programme Spécial d’Urgence et d’Appui à la Production Alimentaire

Posté le 26 mars 2010 par Franck Saint Jean

“Feeding Dependency, Starving Democracy” Revisited

Posté le 23 mars 2010 par PAPDA

A Future for Agriculture, A Future for Haiti

Posté le 6 mars 2010 par PAPDA

 

Démysthifier les Institutions de micro-finance

Posté le 8 septembre 2014

Mouvman patriyotik demokratik popilè (MPDP) yon nouvo zouti politik

Posté le 8 septembre 2014

Le gouvernement livre au capital impérialiste 83 % des ressources pétrolières appartenant au peuple mexicain

Posté le 5 septembre 2014

Courriers d’Haïti... Incendies et vases communiquants 22 août 2014

Posté le 28 août 2014

American Curios (La Jornada)

Posté le 26 août 2014

PROGRAMME ETASUNIEN DE DESTABILISATION CONTRE LES MEDECINS CUBAINS

Posté le 25 août 2014

Cuba, un modèle selon l’Organisation mondiale de la santé

Posté le 7 août 2014

IN DEFENSE OF PALESTINE

Posté le 7 août 2014

EN DEFENSA DE PALESTINA

Posté le 7 août 2014

Comment l’aide au développement se privatise au profit des grandes multinationales

Posté le 21 juillet 2014

 
 

Tous droits réservés © PAPDA 2005

URL ancien site (archives): www.rehred-haiti.net/membres/papda/ancien

Site réalisé par la PAPDA

Utilisation de SPIP, logiciel libre distribué sous license GPL

Hébergement chez Alternatives Canada


Enhance your browsing experience: Get Firefox