PAPDA

Plateforme Haïtienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif

   


Home - Solidarité internationale - PAPDA & FSM

Participation prochaine de la PAPDA au Forum Social des Amériques (FSA) et au Forum Social Mondial (FSM) Caracas en Janvier 2006

Camille Chalmers

Posté le 9 janvier 2006 par Camille Chalmers

Le prochain Forum Social Mondial qui se tiendra à Bamako, à Karachi et à Caracas sera un moment clé dans la construction des alternatives concrètes à la globalisation néolibérale. La PAPDA demande à tous et à toutes de suivre attentivement les travaux de préparation ainsi que le déroulement du 6ème FSM. Nous encourageons toutes les organisations haïtiennes intéressées à envoyer des délégués/es.

I.- Antécédents

Le Forum Social Mondial organise sa 6ème édition du 24 au 29 janvier 2006 à Caracas. Ce sera un Forum Polycentrique qui aura lieu aussi à Bamako au Mali en Afrique (du 19 au 23 janvier 2006) et à Karachi au Pakistan en Asie (mars 2006). Le FSM constitue un lieu essentiel pour une réflexion concrète sur la construction des alternatives à la globalisation néolibérale. Cet espace de réflexion critique et d’affirmation des mouvements et réseaux de citoyens a accompli d’énormes progrès depuis sa création. Il s’est internationalisé en particulier depuis le Forum de Mumbai en 2004 et suite à la réalisation de multiples forums thématiques, régionaux et nationaux. Il s’est profondément démocratisé grâce aux vastes consultations thématiques mises en place par le Conseil International. A l’origine de la grande mobilisation pacifiste en 2003 contre la guerre en Irak le Forum a joué un rôle de tout premier plan dans la coordination des mobilisations qui ont empêché la mise en œuvre de la ZLEA en 2005.

Nous vivons une passionnante conjoncture de réveil des Peuples et de remise en question des pactes de démocraties limitées qui ont caractérisé le continent latino-américain et de nombreux pays du Sud au cours des 3 dernières décennies. Alors que moins de 25.000 personnes ont pris part à la 1ère édition du FSM aujourd’hui le nombre de participants dépasse les 150.000 personnes ce qui montre que cette activité correspond à un besoin essentiel des mouvements de citoyens et citoyennes aujourd’hui dans un monde dominé par un système capitaliste globalisé et financiarisé.

De nouveaux défis se présentent aujourd’hui dans la perspective de l’émergence d’un autre monde possible. Les mouvements sociaux sont à l’offensive partout sur le continent latino-américain. De nombreux pays sont dirigés par des gouvernements progressistes qui sont arrivés au pouvoir grâce à leur plateforme anti-néolibérale (Vénézuéla, Brésil, Argentine, Uruguay, Bolivie). Les prévisions annoncent la victoire de partis de gauche dans les nombreux exercices électoraux qui auront lieu au cours de cette année. Une nouvelle dynamique de coopération Sud Sud animée en particulier par la Vénézuéla bolivarienne, le Brésil, l’Argentine et Cuba. Cette dynamique fait revivre l’espoir d’un lendemain meilleur pour les masses exclues du continent. L’ALBA (Alternative Bolivarienne pour les Amériques) est au centre de tous les débats.

II.- Haïti et la dynamique des FSM

La PAPDA a participé aux différentes éditions du FSM (de 2001 à 2005) et au Forum Social des Amériques (FSA) d’août 2004 à Quito. Alors qu’au cours de la première édition du Forum il y a avait seulement 3 participants d’Haïti, cette présence s’est amplifiée sur plusieurs fronts.

En 2002 nous avons eu le plaisir de coordonner une délégation de plus de 17 personnes. En 2004 nous avons coordonné une délégation d’une douzaine de personnes qui a eu une participation très active dans les divers espaces du FSA. En 2005 nous avons coordonné une délégation composée de plus de 40 personnes au FSM V de Porto Alegre.

Ces délégations construites sur la base de la représentativité régionale et sectorielle ont activement participé aux divers espaces du FSM. Des organisations comme la SOFA, la Caritas, Tèt Kole Ti Peyizan, ICKL, CRAD, UNNOH, PEJEFE, Jilap, SAKS, GARR, KODEPITO, MOREPLA, Batay Ouvriye et de nombreuses autres ont pris part à plusieurs reprises au FSM.

Au sein du FSM plusieurs activités ont visé l’objectif de mettre en lumière la lutte pour la démocratie et la souveraineté du Peuple haïtien.

Au cours du FSM de 2002 une importante activité organisée conjointement avec les amis du Monde Diplomatique a permis une analyse approfondie de la question de la dette externe de notre pays et de la place importante de ce phénomène dans les stratégies de domination en Haïti.

Au cours du FSA de 2004 un séminaire qui s’est déroulé avec la participation d’une centaine de personnes a été l’occasion d’une analyse approfondie de la crise haïtienne et des conséquences de la présence de l’occupation militaire de la MINUSTAH. Ce séminaire a démarré un important processus de recherches de voies alternatives de coopération et de solidarité autour de la crise haïtienne. Notamment l’une des recommandations de ce séminaire a donné lieu à l’importante Mission de solidarité présidée par Perez Esquivel et Nora Cortiñas qui a visité notre pays en avril 2005. D’autres initiatives concrètes de solidarité issues de cette même rencontre sont en train d’être mises en place. La délégation haïtienne dans son ensemble a activement participé aux activités et mobilisations du réseau Jubilée Sud.

Au cours du FSM de Mumbai en Janvier 2004 un important espace de réflexion sur la crise haïtienne organisée conjointement par la PAPDA, le comité France Amérique Latine (FAL) et le CADTM a réuni plus de 100 personnes pendant 4 heures.

Au cours du FSM 2005 à Porto Alegre la question de la crise haïtienne était au centre des débats. Pendant la grande manifestation inaugurale réunissant plus de 200.000 participants les banderoles, les affiches et les slogans réclamant la sortie des troupes de la MINUSTAH et la mise en place de nouvelles formes de solidarité avec Haïti étaient très présents.

La participation des organisations haïtiennes à ces activités a commencé à briser leur isolement en leur permettant de mieux s’intégrer aux luttes continentales et globales. C’est grâce à cette présence que de nombreuses organisations haïtiennes sont intégrées aux réseaux de lutte contre la ZLEA et contre les APE de Cotonou.

Au niveau de notre pays le Bureau Exécutif de la PAPDA a toujours organisé des rencontres avec plus d’une cinquantaine d’organisations intéressées au processus du FSM. Nous avons réussi à connecter les activités de l’Assemblée des Peuples de la Caraïbe (APC) avec la dynamique du FSM. Depuis le mois d’avril 2004 l’APC est devenu membre du Conseil International du FSM. La PAPDA et l’APC ont participé à plusieurs rencontres du Conseil Hémisphérique du FSM dans le cadre de la préparation du Forum polycentrique de Caracas 2006.

La participation des organisations haïtiennes aux diverses éditions du FSM a représenté un moment important de formation et de découvertes pour les cadres des organisations représentées. Dans les délégations haïtiennes participent des journalistes expérimentés (Sony Estéus du SAKS, Colette Lespinasse du GARR) qui sont chargés de diffuser le contenu des débats vers l’opinion publique et les organisations de base en Haïti. Par exemple un CD réalisé par le SAKS et qui a été massivement diffusé dans les radios communautaires résument les activités menées par la délégation haïtienne au cours du FSM de Porto Alegre de 2005. Les impacts positifs sont nombreux et incalculables. Citons entre autres le cas de l’organisation syndicale Batay Ouvriye qui grâce à sa participation aux divers espaces du Forum ont pu renforcer et élargir un réseau de solidarité autour de la lutte des ouvrières et ouvriers de la zone Franche de CODEVI à Ouanaminthe. Ce réseau de solidarité a joué un rôle décisif pour aboutir à une éclatante victoire du syndicat de Ouanaminthe qui a finalement obtenu en décembre 2005 la signature d’une convention collective après 2 années de lutte. Ces activités ont favorisé aussi un rapprochement entre diverses branches organisées de la société haïtienne.

La PAPDA avec d’autres organisations et réseaux ont organisé les 20 mars 2004 et 20 mars 2005 2 journées de mobilisation autour d’une compréhension plus approfondie de la dynamique du FSM. Ces journées ont été placées autour du thème de la lutte contre la guerre, la militarisation et l’insécurité et pour un autre monde possible et la défense de la souveraineté des Peuples. Plus d’un millier de personnes ont pris part à ces journées de mobilisation qui se sont déroulées dans les locaux de la Faculté des Sciences Humaines.

III.- Importance de la participation d’Haïti à la sixième édition du FSM et à la deuxième édition du FSA. Critères et méthodologie

Nous pensons qu’il est important qu’une importante délégation haïtienne participe à la 6ème édition du FSM à Caracas.

La PAPDA a déjà inscrit 2 importantes activités :

-  Un séminaire sur la crise politique en Haïti et
-  Un atelier sur les réseaux de la Caraïbe qui travaillent sur la problématique de lq globalisation

Le réseau Jubilée Sud organise une Tribune de solidarité avec Haïti et a proposé à plusieurs organisations haïtiennes d’assumer des responsabilités dans le cadre de la réalisation de l’Assemblée des Peuples créditeurs de la dette sociale historique, écologique qui sera un des moments importants du FSM de 2006. Il est important que les Peuples du continent comprennent la complexité de la situation que nous vivons en Haïti afin de rendre possible la mise en place d’un nouvel esprit de coopération et d’échange.

Il sera particulièrement instructif pour les cadres des organisations de base en Haïti de découvrir les initiatives de la révolution bolivarienne dans leurs divers aspects.

L’une des idées évoquées au cours des dernières rencontres du Conseil hémisphérique c’est la possibilité de créer un nouvel axe de solidarité active : Vénézuéla - Pays africains - diaspora afro-caraïbéenne. La délégation haïtienne peut jouer un rôle clé dans la mise en route de ce processus.

Les membres de la délégation seront choisis selon une méthode consensuelle. Plusieurs rencontres ont déjà eu lieu qui nous ont permis d’établir des critères et un système de répartition. Nous allons privilégier la participation des dirigeants des groupes de base qui n’ont pas encore participé à l’une des éditions précédentes du FSM. Nous allons privilégier des organisations et des réseaux qui ont déjà des mécanismes de travail et d’échanges avec des structures mondiales et/ou régionales et qui peuvent profiter de cet espace pour les approfondir. Nous allons choisir des responsables qui auront la capacité de dynamiser le travail de diffusion et de suivi. Bien sûr nous veillerons à la composition d’une délégation équilibrée par rapport au genre et qui donne beaucoup d’espaces aux jeunes. 14 délégués participeront seulement au FSM et 10 délégués participeront au FSA et au FSM. La délégation haïtienne sera composée des délégués /es suivants :

Secteur étudiants et Jeunes 2

Secteur Paysan 6

Secteur Femmes 3

Secteur Quartiers Populaires 3

Secteur syndical 2

Secteur Institutions d’encadrement 1

Secteur Coopératives 2

Institutions de Plaidoyer 2

Journalistes de médias de P-au-P 1

Journalistes de médias de province 2

Participants 24



 

Le Forum social mondial et sa gouvernance : le monstre à cent têtes

Posté le 6 mai 2013 par

Atelier Haïti au FSM de Tunis

Posté le 3 mai 2013 par

Pourquoi le Forum social mondial de Tunis a été un succès

Posté le 11 avril 2013 par

Déclaration finale de l’Assemblée des mouvements sociaux tenue lors du Forum social mondial 2013 à Tunis le 29 mars 2013

Posté le 4 avril 2013 par

Déclaration de l’Assemblée dette réunie à Tunis le 29 mars 2013

Posté le 3 avril 2013 par

Entretien avec Camille Chalmers

Posté le 2 avril 2013 par

África absorbe la discusión

Posté le 15 février 2011 par PAPDA

Déclaration de l’assemblée des mouvements sociaux FSM Dakar (Sénégal)- 10 février 2011

Posté le 15 février 2011 par PAPDA

FSM 2009 : Dialogue des mouvements sociaux d’Amérique latine avec les présidents Evo Morales, Hugo Chavez, Rafael Correa et Fernando Lugo

Posté le 30 mars 2009 par Camille Chalmers

FSM 2009 : DIÁLOGO DE LOS MOVIMIENTOS SOCIALES DE AMÉRICA LATINA CON LOS PRESIDENTES : EVO MORALES, HUGO CHÁVEZ, RAFAEL CORREA Y FERNANDO LUGO

Posté le 19 mars 2009 par Camille Chalmers

 

La nécessité d’augmenter le salaire minimum à 500 gourdes

Posté le 30 avril 2014

Mort de Norman Girvan : Une perte cruelle pour Haïti et la Caraïbe

Posté le 14 avril 2014

Déclaration de solidarité des organisations haïtiennes avec la Révolution Bolivarienne

Posté le 9 avril 2014

Pozisyon SOFA sou akò 14 mas 2014 ki soti nan dyalòg politik ak enstitisyonèl la

Posté le 24 mars 2014

Alerte à la déstructuration du marché du riz dans l’Artibonite

Posté le 10 mars 2014

PAPDA mande solidarite ak batay KOSIT ap mennen nan SONAPI

Posté le 30 janvier 2014

Le dialogue politique et institutionnel sous l’égide du clergé catholique

Posté le 30 janvier 2014

210 lane depi gran jeneral lame revolisyonè yo deklare Ayiti endepandan

Posté le 8 janvier 2014

A propos de l’arrêt de la Cour Suprême de la République Dominicaine

Posté le 8 janvier 2014

YON GWO KOUT RÈL SOLIDARITE NASYONAL /ENTENASYONAL AK TRAVAYÈ/TRAVAYÈZ AYISYEN K AP VIV DOMINIKANI, LETA DOMINIKEN WETE TOUT DWA YO

Posté le 8 janvier 2014

 
 

Tous droits réservés © PAPDA 2005

URL ancien site (archives): www.rehred-haiti.net/membres/papda/ancien

Site réalisé par la PAPDA

Utilisation de SPIP, logiciel libre distribué sous license GPL

Hébergement chez Alternatives Canada


Enhance your browsing experience: Get Firefox