PAPDA

Plateforme Haïtienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif

   


Home - Intégration Alternative - Désoccupation / Démilitarisation

Les troupes de la MINUSTAH hors d’Haïti ! 2004-2014 : 10 ans Ça suffit !

Compte-rendu de la Journée continentale au Brésil

Posté le 9 juin 2014 par PAPDA

Le 22 mai, le Conseil municipal de Sao Paulo a tenu une session solennelle de remise du titre de citoyen de la ville de Sao Paulo au sénateur haïtien Jean-Charles Moïse.

Initiative de la conseillère municipale Juliana Cardoso (PT), la session solennelle, appelée conjointement par le "Comité défendre Haïti s’est nous défendre nous-mêmes", a été un véritable meeting pour le retrait des troupes de l’ONU d’Haïti, partie de la Journée continentale pour la fin de l’occupation militaire de ce pays.


Outre la conseillère municipale Juliana, étaient à la tribune les députés du PT Adriano Diogo (pour l’Etat) et Renato Simoes (fédéral) ; les conseillers municipaux du PT José Américo Dias (président du Conseil) et Paulo Fiorilo, président du Directoire municipal du PT-SP ; Joao B. Gomes, pour la CUT ; Milton Barbosa pour le Mouvement noir unifié et Flavio Jorge, pour la CONEN ; Erik Bouzan, pour la Jeunesse du PT ; Lua Cupollillo de la Jeunesse Révolution ; Markus Sokol, membre du Directoire national du PT ; Gégé, de la Centrale de mouvements populaires et Cleiton Gomes, directeur du Syndicat des professeurs municipaux de SP ; Antonio Pinto et Catia Silva représentaient le Secrétariat pour l’égalité raciale de la mairie de Sao Paulo. Une délégation significative d’immigrants haïtiens était présente.

José Américo, qui est également membre de la Commission exécutive nationale du PT, a réaffirmé « je suis pour le retrait des troupes. » Le président du PT municipal de SP, s’est aussi mis à disposition pour la mise en route de la campagne pour le retrait des troupes d’Haïti et la conseillère municipale Juliana, qui est aussi membre de la CEN du PT à dit que « la diplomatie du Brésil en Haïti mettait en question cette concession, mais avec le Comité et les mouvements nous avons maintenu cette décision. » Et, provoquant une réaction enthousiaste des Haïtiens, elle a ajouté « nous sommes avec vous jusqu’au bout ».

Dans ce qui est la troisième visite au Brésil du sénateur haïtien Jean-Charles Moïse, il a aussi participé des activités à Brasilia les 20 et 21 mai. A la Chambre des députés il y a eu l’Audience publique sur la présence des troupes brésiliennes en Haïti, à l’initiative des députés fédéraux Fernando Ferro (PT/PE) et Renato Simoes (PT/SP). Ferro a déclaré « la présence militaire du Brésil en Haïti préoccupe. Le gouvernement doit adopter une position de transition vers le retrait des troupes. » Le député Renato Simoes (PT/SP), qui a demandé l’audience publique, s’est dit également favorable au retrait progressif des troupes brésiliennes, comme le dit la Résolution du Sénat haïtien et a ajouté « nous devons introduire la discussion sur le délai du retrait des troupes brésiliennes au Congrès. »

Dans la Commission des droits de l’Homme du Sénat, Moïse s’est réuni avec les sénateurs Ana Rita (PT/ES), Eduardo Suplicy (PT/SP) et Wellington Dias (PT/PI) qui ont décidé « de demander que le Brésil prenne la tête des pays latino-américains pour le retrait », même s’il n’y a pas de délai encore prévu. Le sénateur a été reçu par le ministre de la Défense Celso Amorim. Il a également été décidé de constituer une commission de sénateurs pour vérifier les conditions de vie des Haïtiens immigrants à Sao Paulo.

Les déclarations des députés Ferro et Simoes à l’AG de la municipalité pour le retrait des troupes d’Haïti ont été reproduites dans le bulletin des élus fédéraux (23/05/2014) et ont été reproduites dans Voz do Brasil.

Dans ses interventions dans ces différentes réunions, le sénateur a précisé que le sens de la présence des troupes de l’ONU en Haïti est de répondre à des intérêts étrangers à ceux du peuple haïtien et aux peuples des pays qui ont envoyé des troupes. En recevant le titre de citoyen pauliste il a dit : « en 2004, les troupes ont été envoyées avec la promesse de stabiliser le pays en six mois. La situation s’est-elle améliorée ? Non, à l’inverse, elle a empiré. Une résolution du Sénat d’Haïti adoptée à l’unanimité demande le retrait des troupes avant le 28 (mai 2014), mais il n’y a aucun indice prouvant qu’elles vont partir. Haïti n’est pas en guerre avec un autre pays et il n’est pas en guerre civile. Le combat pour la fin de l’occupation s’intègre dans l’union des peuples contre les forces impérialistes. Il vaudrait mieux envoyer des tracteurs que des tanks. Au nom d’un supposé désordre, la présence des troupes garantit l’exploitation de nos richesses naturelles par les oligarchies et par les monopoles multinationaux. Ils retirent le droit du peuple à l’autodétermination, le droit d’avoir un pays indépendant et souverain. »

Source :http://retiradatropashaiti.blogspot.com.br/



 

Note de presse de la PAPDA sur la MINUSTAH et les déclarations de Mme Sandra HONORÉ

Posté le 19 septembre 2014 par Ricot Jean Pierre

Ayiti, 99 lane aprè, fòs okipasyon an toujou la. Ayisyen patriyòt an n ranmase fòs nou pou n reprann dwa granmoun peyi a.

Posté le 28 juillet 2014 par

Deklarasyon nan okazyon Dizan (10 lane) prezans MINISTA nan peyi a

Posté le 9 juin 2014 par PAPDA

NAN OKAZYON JOUNEN LATINOAMERIKEN LIBÈTE LAPRÈS, 7 JEN 2014, PATI KAN PÈP LA MANDE POU CONATEL REVOKE LISANS RADYO MINUSTAH FM

Posté le 9 juin 2014 par PAPDA

Declaración Rio de Janiero

Posté le 26 octobre 2013 par

la pire crainte de l’Occident

Posté le 18 juillet 2013 par PAPDA

Un balance nefasto

Posté le 3 juin 2013 par

Carta abierta al Gobierno de Chile para la retirada de sus tropas a la MINUSTAH

Posté le 3 juin 2013 par PAPDA

DE LA MINUSTAH DE HAITÍ.

Posté le 3 juin 2013 par PAPDA

Communiqué de soutien avec le peuple haïtien à l’occasion de la journée pour le retrait de la MINUSTAH

Posté le 3 juin 2013 par PAPDA

 

Démysthifier les Institutions de micro-finance

Posté le 8 septembre 2014

Mouvman patriyotik demokratik popilè (MPDP) yon nouvo zouti politik

Posté le 8 septembre 2014

Le gouvernement livre au capital impérialiste 83 % des ressources pétrolières appartenant au peuple mexicain

Posté le 5 septembre 2014

Courriers d’Haïti... Incendies et vases communiquants 22 août 2014

Posté le 28 août 2014

American Curios (La Jornada)

Posté le 26 août 2014

PROGRAMME ETASUNIEN DE DESTABILISATION CONTRE LES MEDECINS CUBAINS

Posté le 25 août 2014

Cuba, un modèle selon l’Organisation mondiale de la santé

Posté le 7 août 2014

IN DEFENSE OF PALESTINE

Posté le 7 août 2014

EN DEFENSA DE PALESTINA

Posté le 7 août 2014

Comment l’aide au développement se privatise au profit des grandes multinationales

Posté le 21 juillet 2014

 
 

Tous droits réservés © PAPDA 2005

URL ancien site (archives): www.rehred-haiti.net/membres/papda/ancien

Site réalisé par la PAPDA

Utilisation de SPIP, logiciel libre distribué sous license GPL

Hébergement chez Alternatives Canada


Enhance your browsing experience: Get Firefox