PAPDA

Plateforme Haïtienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif

   


Politiques néolibérales

Deklarasyon òganizasyon peyizan, òganizasyon popilè, òganizasyon fanm elatriye sou enpòtasyon pistach Blan Meriken yo

Nou pa ka kite Gouvènman Meriken vin kontinye kraze pwodiksyon nasyonal la, menm jan Clinton te fè li ak pwodiksyon diri a

Posté le 25 juillet 2016 par Ricot Jean Pierre

Nou menm reprezantan 50 Federasyon ak òganizasyon, ki sòti nan 10 depatman yo e ki te reyini nan Montrouis sòti 10 pou rive 21 jiyè nan okazyon reyalizasyon Inivèsite Popilè a pou ane 2016 la, nou aprann ak anpil sezisman ak endiyasyon Depatman agrikilti peyi Etazini (USDA) gen lentansyon voye nan peyi a 2 chajman pistach - premye chajman 500 tòn metrik prevwa pou li rive pandan mwa out 2016 la. Pistach sa yo gen pou distribiye nan lekòl pou soulaje malnitrisyon 140.000 timoun, dapre deklarasyon Gouvènman meriken.

Nap pwoteste kont desizyon sa a e nap mande Ministè agrikilti (MARNDR) pou li kanpe sou enpòtasyon pistach la pou rezon sa yo :

1.- Pistach sa yo yap voye ban nou se paske gen twòp kantite pistach yo pwodwi nan peyi Etazini e gen pwoblèm twòp pistach ak pwoblèm estokaj. Peyi Dayiti pa dwe tounen poubèl !!


Réflexions critiques

Conférence-débat sur le Droit à la terre et la souveraineté alimentaire en Haïti, Mardi 31 Mai 2016, FANNY VILLA, 8h30-3h30

L’agriculture paysanne familiale agro écologique, comme pilier des politiques publiques en vue de garantir la souveraineté alimentaire et s’attaquer aux défis environnementaux

Posté le 20 mai 2016 par Ricot Jean Pierre

Contexte

Depuis quelques années, le débat sur l’orientation de la politique agricole dans le pays est relancé et surtout à un moment où l’Etat haïtien a mis en route un certain nombre de mégaprojets et projets liés aux secteurs de l’agrobusiness, des zones franches agricoles, des zones franches industrielles, du tourisme de luxe, de l’exploration et l’exploitation minière. Ces initiatives sont à l’origine de processus d’accaparement de terre et d’expulsion de milliers de familles, particulièrement dans le segment des petits exploitants paysans. Cette situation est caractéristique non seulement du manque de dialogue et de concertation sur l’orientation des politiques publiques dans le pays, mais aussi elle est liée à la mise en application du slogan politique "HAITI IS OPEN FOR BUSINESS", visant à garantir la rentrée massive des investissements directs étrangers (IDE). Il faut dire que tout cela se passe dans un contexte socioéconomique assez difficile, où Haïti connaît une augmentation significative du taux d’inflation, une augmentation constante du nombre de personnes menacées ou souffrant de la faim, estimé à plus de 3,5 millions d’habitants - en majorité des paysans - une accélération de la paupérisation des couches majoritaires de la population, un retrait considérable de l’Etat dans la fourniture des services sociaux de base avec très peu d’investissements publics. On constate cette dégradation généralisée alors que les effets d’annonce des Organisations Non-Gouvernementales (ONG) et Agences de développement international quant à des investissements dans le milieu rural et dans les services sociaux avec des résultats fantômes cohabitent avec une drastique réduction de l’aide publique au développement captée par Haïti.


Politiques néolibérales

Note de presse sur le don des 500 tonnes métriques de pistache de la USDA

Mercredi 13 avril 2016

Posté le 14 avril 2016 par Ricot Jean Pierre

La Plateforme Haïtienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif (PAPDA) tient à dénoncer le plan annoncé par le Ministère de l’Agriculture des États-Unis d’Amérique de déverser 500 tonnes métriques de pistaches avant la fin de l’année 2016 sous le prétexte de soulager la faim et la malnutrition des enfants en Haïti. Selon les déclarations de ce Ministère ces pistaches seront distribuées à 140.000 enfants haïtiens scolarisés dans le pays.

Il est important que le public haïtien sache que ce don ne provient pas d’une quelconque générosité. Les fermiers américains produisent annuellement plus de 4 millions de tonnes métriques de pistaches. Le marché est saturé et le secteur se retrouve dans une situation de surproduction, même les infrastructures de stockage sont débordés. Il faut bien trouver un endroit pour déverser ce surplus. En plus les producteurs de pistaches sont largement endettés et quand ils confient leur production à l’État américain ceci est considéré comme des versements sur l’ensemble de leurs redevances. Il s’agit dans ce cas de trouver une solution à un problème interne de l’économie américaine. Le Gouvernement américain profite avec cynisme de la vulnérabilité de la société haïtienne, frappée par 3 années consécutives de sécheresse, pour résoudre des problèmes internes de leur économie. Et en plus on a l’outrecuidance de baptiser cela aide humanitaire.


Toutes les productions récentes de la PAPDA

Politiques néolibérales

Démysthifier les Institutions de micro-finance

2 septembre par Lucile Daumas

Posté le 8 septembre 2014 par PAPDA

1- Les IMF s’intéressent aux femmes

Les Institutions de la microfinance (IMF) s’intéressent aux femmes. C’est un fait indéniable. Au niveau mondial, les femmes représentent environ 70 % de la clientèle des IMF |1|. Certaines IMF ne ciblent que les femmes (17 % selon la « Campagne du microcrédit » |2|), et d’autres ciblentmajoritairement les femmes (29 % auraient plus de 80 % de femmes parmi leurs clients). Cette préférence pour une clientèle féminine est très marquée en Asie mais s’observe partout ailleurs dans le monde. Ainsi au Maroc, d’après la FNAM |3|, le pourcentage des femmes clientes des IMF a oscillé entre 75,5 % et 64 % entre 2003 et 2010.


Démocratie participative

Mouvman patriyotik demokratik popilè (MPDP) yon nouvo zouti politik

Posté le 8 septembre 2014 par PAPDA

Se depi bon bout tan plizyè sektè nan lavi nasyonal la ap karese lide pou mete yon mouvman politik sou pye ki ka ranmase revandikasyon popilasyon an ki toujou bafwe. Mouvman sa a t ap gen ladan l sitwayen ki kwè nan peyi d Ayiti, ki reve yon demen miyò pou mas pèp la. Yon rèv ki finalman wè jou.

Démocratie participative

Le gouvernement livre au capital impérialiste 83 % des ressources pétrolières appartenant au peuple mexicain

Par Luis Vasquez

Posté le 5 septembre 2014 par PAPDA

Le lundi 11 août, le président Enrique Peña Nieto a promulgué vingt et une lois, dites « secondaires », portant sur la « réforme » de l’énergie approuvée au mois de décembre dernier. L’application de ces « lois secondaires » entraînera un abandon quasi total des ressources pétrolières et électriques de la nation mexicaine aux entreprises impérialistes, et la destruction des droits et acquis des masses paysannes et ouvrières. Signalons quelques-unes des mesures les plus néfastes de ces lois.

Courriers d’Haïti... Incendies et vases communiquants 22 août 2014

Posté le 28 août 2014 par PAPDA

American Curios (La Jornada)

Posté le 26 août 2014 par PAPDA

PROGRAMME ETASUNIEN DE DESTABILISATION CONTRE LES MEDECINS CUBAINS

Posté le 25 août 2014 par PAPDA

Cuba, un modèle selon l’Organisation mondiale de la santé

Posté le 7 août 2014 par PAPDA

IN DEFENSE OF PALESTINE

Posté le 7 août 2014 par PAPDA

EN DEFENSA DE PALESTINA

Posté le 7 août 2014 par PAPDA

Comment l’aide au développement se privatise au profit des grandes multinationales

Posté le 21 juillet 2014 par PAPDA

Déclaration Conjointe : Appel à un instrument juridiquement contraignant sur les droits humains, les sociétés transnationales et autres entreprises

Posté le 27 juin 2014 par PAPDA

Carta abierta sobre Cuba

Posté le 24 juin 2014 par PAPDA

Plan National de Régularisation des Etrangers en RD : Les autorités haïtiennes doivent agir en toute urgence Spécial

Posté le 16 juin 2014 par PAPDA











 
 

Tous droits réservés © PAPDA 2005

URL ancien site (archives): www.rehred-haiti.net/membres/papda/ancien

Site réalisé par la PAPDA

Utilisation de SPIP, logiciel libre distribué sous license GPL

Hébergement chez Alternatives Canada


Enhance your browsing experience: Get Firefox